Comment s’assurer que votre logiciel peut être utilisé sans problèmes par les utilisateurs parlant une autre langue, que son manuel apporte une aide réelle et non pas de la confusion et que vos supports de communication soient cohérents avec votre produit. Traduction ? Oui, mais pas que !

Le processus de « traduction » d’un logiciel est bien plus qu’une simple substitution d’une langue par une autre. Il porte le nom de « localisation » et doit être menée de façon structurée.

Comment « traduire » un logiciel, une application ?

Avant de se lancer dans la « traduction » d’un logiciel dans une autre langue, il est indispensable de s’assurer que le code de votre logiciel est prêt à accueillir une ou plusieurs nouvelle(s) langues et que cet ajout ne perturbe pas le fonctionnement du logiciel.

> Ingénierie d’internationalisation

L’ingénierie qui est faite sur le code afin d’externaliser tous les éléments qui nécessitent de la traduction et permet de s’assurer que les éléments tels que les calendriers, devises, etc. sont correctement adaptés en fonction du pays, porte un nom – « l’internationalisation ».

Go-Multilingual travaille en partenariat avec des experts en développement logiciel afin de vous aider dans la démarche d’internationalisation du code de votre logiciel.

Localisation

La « Localisation », cœur de métier de Go-Multilingual, englobe l’ensemble des processus nécessaires pour obtenir un logiciel dans une autre langue. Souvent banalisée et imaginée comme de la simple « traduction », elle englobe en réalité non seulement la mise en place d’un processus pour extraire les textes à traduire de vos fichiers source, les faire traduire pour les réintégrer ensuite, mais également de nombreux  tests du logiciel afin d’apporter aux utilisateurs étrangers le même confort et fluidité d’utilisation qu’ils pourraient avoir avec une application entièrement développé dans leur langue natale.

> Extraction et import des chaines

Pour traduire l’interface de votre logiciel vous êtes souvent confrontés aux questions relatives à l’extraction des textes / des chaînes pour la traduction. Quel format faut-il pour les traducteurs ?Faut-il créer un outil en interne pour afficher les textes à traduire et les réintégrer dans votre format propriétaire après la traduction ? Comment préserver l’encodage, les caractères spéciaux, etc. ? Comment implémenter les mises à jour de votre logiciel d’origine dans les versions traduites ?

Quel que soit votre méthode, n’oubliez pas que les traducteurs professionnels, de leur côté, utilisent des outils de traduction de plus en plus perfectionnés afin de produire des traductions de qualité et que vos fichiers doivent être compatibles avec ces outils. C’est grâce à ces outils qu’ils peuvent profiter pleinement des mémoires de traduction pour assurer une cohérence avec la ligne de communication de votre entreprise et avec la base terminologique qui contient les termes métier.

Go-Multilingual permet aux éditeurs de ne pas se soucier de ces questions et prend en charge toute la partie de préparation des fichiers pour la traduction et l’intégration des traductions dans les fichiers sources des clients, quel que soient leur format – .php, .xml, .ini, .html, .strings etc.
Le passage d’une version à l’autre se déroule également de façon fluidifiée – nous intégrons les traductions qui ont été faites pour la version précédente dans les fichiers de la nouvelle version.

> Tests linguistiques

Réaliser des tests de traduction dans le contexte d’utilisation est une étape indispensable afin de vous garantir la meilleure adoption de votre logiciel par vos clients et réduire les risques de bugs linguistiques qui pourraient nuire à votre image de marque.

Les testeurs de Go-Multilingual, natifs de votre pays cible et sous les instructions d’un test lead en charge de l’organisation des ressources nécessaires, vont effectuer un contrôle approfondi de votre interface utilisateur nouvellement localisée afin de déceler les bugs linguistiques et les problèmes d’affichage (taille des boutons, menus, le positionnement des éléments, etc.)

Startups et l’international

Le facteur temps est primordial pour les startups. Si l’international fait partie de votre stratégie, pensez à l’internationalisation dès le départ et n’hésitez pas à confier la localisation à des spécialistes. Votre application doit « parler » aux utilisateurs dans un autre pays de façon naturelle, sous peine de voir votre produit manquer la cible attendue.

La technologie avance vite et le vocabulaire associé aux nouveautés évolue à grand pas. Nos traducteurs spécialisés en IT traduisent toujours vers leur langue maternelle et vivent dans les pays que vous ciblez, ce que leur permet de suivre l’évolution de la langue de façon naturel.